Avant-propos

 

C’est le hasard qui nous a permis de faire le lien entre le « Hope », le diamant vedette de Washington aussi célèbre que la Joconde, et le diamant bleu de Louis XIV.


Le hasard et quatre ans de recherches, qui ont aussi fourni à l’auteur de cette histoire des plus fantastique dont un chercheur puisse rêver.


Car de sa mine des Indes où il fut trouvé par un Intouchable en passant par les fastes du Grand Siècle, le vol insensé des joyaux de la Couronne en 1792, les médiocres revendeurs londoniens et le désespoir d’un banquier ruiné obligé de faire retailler cet objet de recel pour le mettre en gage, Le Diamant Bleu fut le catalyseur de toutes les passions humaines.


Chacun de ses voyages est une aventure en soi. Les tractations avec le Grand Mogol et le Grand Vizir de Golconde ; la taille inspirée, inégalable qu’en fit Jean Pittan, le joaillier du Roi-Soleil ; les folies des nouveaux riches américains en quête de joyaux aristocratiques…


Sans compter la malédiction qui semble parfois avoir accompagné la possession de ce trésor : laissez-vous entraîner sur les routes pleines de rêves et de périls de cette pierre magique qui, sur trois siècles et trois continents, a nourri les fantasmes les plus fous.


En complément d’un film et d’un livre, voici quelques bonus illustrés qui évoquent les lieux d’Inde, de Versailles, de Londres, de Washington qui ont motivé ces recherches.


Mais le plus fabuleux est que cette histoire est loin d’être finie, tellement le sujet est riche...


D’autres découvertes ont été faites et vont être publiées. A suivre...


François Farges

professeur en minéralogie au Muséum national d’Histoire naturelle

membre honoraire de l’ Institut Universitaire de France

consulting professor à l’université de Stanford, USA